Révolution, piège à c…

"Révolutions, piège à c…" est, comme tous les slogans, bien réducteur. Les événements dans les pays musulmans de l'hiver 2009 et du printemps 2011, au contraire, montrent que le courage des peuples à renverser les tyrans parasites qui les exploitent est tout à fait légitime.

A force de bourrer la tasse à des millions de naïfs, en occultant la réalité de ce qui a eu lieu, le mot révolution continue d'avoir une connotation très positive, de faire rêver. Faire la révolution soignerait tout y compris les cors aux pieds, c'est ce que la gauche qui se dit progressiste nous rabâche depuis le “Manifeste communiste” de… 1848. Toujours et encore l'ivresse du “grand soir” en oubliant la gueule de bois des lendemains qui déchantent! Et ceci, sans compter les millions de victimes qui paient les pots cassés, par leur liberté ou leur vie, c'est leur fonction!

Comment peut-on ne pas haïr les révolutions ?

Mais lisons plutôt Joseph Conrad qui écrit en 1911 “Sous les yeux de l'Occident”, IIè partie, chapitre III, ce texte prémonitoire contre le coup d'Etat de Lénine d'Octobre 1917 et d'autres: [...] dans une vraie révolution, ce ne sont pas les meilleurs qui mènent. Une révolution violente tombe d'abord dans les mains de fanatiques à l'esprit étroit et d'hypocrites tyranniques. Ensuite vient le tour de tous les rares intellectuels et prétentieux de l'époque. Voilà les chefs et les meneurs. Vous remarquerez que j'ai laissé de côté les simples coquins. Quant aux scrupuleux et aux justes, aux natures pleines de noblesse, d'humanité et de dévouement, aux désintéressés et aux intelligents, tous ceux-là peuvent bien lancer un mouvement... mais il leur échappe. Ils ne sont pas les chefs d'une révolution, ils en sont les victimes: victimes du dégoût, du désenchantement, souvent du remords. Des espoirs grotesquement trahis, des idéaux caricaturés: voilà la définition du succès révolutionnaire. Il y a dans chaque révolution des coeurs brisés par des succès de ce genre. Selon http://www.journal-lessor.ch/index.php?option=com_content&task=view&id=281&Itemid=44

Révolution: nouvelle Jérusalem, ruse des laïcs. C'est vieux comme le monde, mais cette pernicieuse espérance continue de duper et de semer le malheur sauf pour les poignées de voleurs et de sanguinaires qui rafflent la mise.Quelques exemples édifiants de l'évangile de la révolution!

Pour que cette opération de désinformation perdure, il a fallu tricher, cacher les aspects odieux et très nombreux d'abord de la "Révolution française", puis de celle d'octobre 1917, en fait le coup d'état d'une organisation criminelle, le parti bolchevik, qui déclencha la terreur rouge.

Le Livre noir de la Révolution française. Sous la direction de Renaud Escande. (Janvier 2008). Collection «L'Histoire à vif » Les Edtions du cerf
Publications à venir
La Guerre de Vendée
Le système de dépopulation de Gracchus Babeuf publié en 1795 à l'occasion du procès de Jean-Baptiste Carrier. le responsable des noyades de Nantes durant la La Guerre de Vendée

Etre pour ou contre la Révolution française n'a pas de sens puisqu'elle a eu lieu. Le but ici est de critiquer la version officielle de cet événement qui falsifie totalement la réalité des faits par une amnésie intéressée! En effet, il était difficile de "mythifier" la Révolution française, les droits de l'homme, l'idéologie du progrès, fonds de commerce des socialistes, alors ces mêmes droits de l'homme étaient bafoués quotidiennement. De plus, cette mise en avant permettait de laisser dans l'ombre la révolution américaine de 1776 qui permettra la Constitution américaine de 1787 qui précisera les droits individuels, et sera complétée en décembre 1791 par l'adoption de dix amendements, désignés sous le nom de Bill of Rights, "Déclaration des droits". Toujours, l'anti-américanisme primaire de la gauche qui sert de diversion permanente sur les horreurs des régimes communistes!


“Lorsque les mots perdent leur sens, les hommes perdent leur liberté.” Confusius

Cette pensée de Confusius est aussi valable quand Busch affirme que la guerre contre Saddam Hussein a été faite pour apporter la démocratie que lorsque les marxistes prétendent libérer le prolétariat, mettre fin au salariat, source d'exploitation, et provoquer l'extinction de l'ETAT, comme cela c'est produit en URSS! Plus c'est gros…

Et Marx, les anarchistes, les socialistes et même les mouvements nationalistes ont fait adulé le mot “révolution” à tel quel point que faire la révolution devenait LA solution aux problèmes de l'humanité. Et le XXe siècle a été celui des révolutions, de Lénine à Kadhafi, en passant par celles d'une longue liste de salopards (de Pol Pot à Enver Hodja en passant par Mao Tsétoung), la liste des victimes des révolutions est, quant à elle, des centaines de millions de fois plus longue. Mais, les victimes, on oublie! Ainsi pas de victimes, donc pas de coupables!

Le marxisme, cette idéologie malsaine et perverse, qui a enfanté tant de faillites et d'horreurs, continue à être encensée alors que les peuples qui en ont été victimes subirent misère et terreur.

Pourtant en 1937, Pie X avait, dans une encyclique (Divini Redemptoris, 19 mars 1937, contre le communisme), qualifiée le marxisme d'idéologie intrinsèquement perverse et il avait bien raison. Comme quoi, un réac peut dire des choses intelligentes et vraies, mais les idiots de gauche (c'est un pléonasme!) continue à seriner leur rengaine malsaine… A propos, le 19 mars 1937, combien de déportés, combien de fusillés en URSS?

La gauche continue à beugler son projet de révolution tout s'activant à en occulter l'effroyable réalité. Mais, c'est son fonds de commerce, pour faire croire aux pauvres qu'ils sont leurs défenseurs. Une fois qu'ils ont pris le pouvoir, c'est fou comme les révolutionnaires deviennent conservateurs pour le garder.

Distinguer les socialistes, les faux amis du peuple, des communistes, les vrais ennemis du peuple

Avec les communistes, on est mort ou mort-vivant survivant comme un lapin dans une cage, si on est gentil, c'est-à-dire inexistant! En résumé; les socialistes, des escrocs qui vivent (bien, mercu pour eux!) de la sueur du peuple, les communistes du sang du peuple!


Le courant tiers-mondiste complice des tyrans sanguinaires

Le courant tiers-mondiste, en refusant de dénoncer les tyrans et autres criminels qui prirent le pouvoir à la fin de la période coloniale, se firent le complice d'assassins, comme Mengistu, Mugabe (la liste est longue) ou de cannibales comme Idi Amin Dada. Quand des peuples étaient affamés, massacrés, les tiersmondistes ne voyaient rien, s'indignant contre la CIA, les odieux colonialistes et autres réactionnaires se faisant ainsi les complices des grands prédateurs africains, birmans, cambodgiens… Quant aux "libérateurs", ils usèrent du même mensonge pour faire diversion sur les massacres et des famines qu'ils provoquèrent à cause de leur corruption, de leur incompétence et même de leur cruauté, car, dans certains cas, des famines furent même provoquées afin de liquider les "ennemis de la révolution", des "réactionnaires" qui n'avaient pas envie de perdre le peu qu'ils avaient pour devenir l'esclave du nouveau pouvoir…

Quelques exemples de la propagande tiersmondiste:

Le Monde diplomatique, juillet 1975, "Les militaires et le pouvoir", tous mauvais, tous à la solde de l'impérialisme toujours américain - l'impérialisme soviétique ou chinois, cela n'existe pas - sauf à Cuba. La Birmanie, le Cambodge, le Tibet, etc, ON OUBLIE.


Faux espoir mais vrai dictateur sanguinaire et meurtrier

1917-1991 La révolution d'octobre, une victoire… pour Lénine: il a réussi à prendre la place du tsar Nicolas II. En fait, Lénine a organisé un coup d'état, financé par le Kaiser d'Allemagne, contre le gouvernement Kerenski et l'Assemblée constituante.

1949 La révolution chinoise, une victoire… pour Mao: il a réussi à prendre la place de l'impératice Tseu Hi.

1954 La révolution vietnamienne, une victoire… pour Ho Chi Minh: il a réussi à prendre la place de l'empereur Bao Daï.

1959 La révolution cubaine, une victoire… pour Castro: il a réussi à prendre la place de Battista.

1969 La révolution libyenne, une victoire… pour Kadhafi: il a réussi à prendre la place du roi Idriss par un coup d'état qualifié frauduleusement de révolution. Son fiston, très connu à Genève, est prévu pour reprendre le business et les Libyens auront la chance d'avoir une nouvelle royauté héréditaire dans un état qui se nomme socialiste!

1974-1991 La révolution éthiopienne, une victoire… pour Mengistu: il a réussi à prendre la place du Négus, Haïlé Sélassié qu'il fait assassiner.

1975 La révolution angolaise, une victoire… pour Agostinho Neto et son MPLA: il a réussi à prendre la place des "fascistes" portugais. Dos Santos lui succède en 1979 et devient secrétaire général du MPLA le 20 septembre 1979. Depuis, il pille le pays à son profit et celui de ses acolytes.

1975-1979 La révolution "libération" du Cambodge, une victoire… pour Pol Pot et son parti communiste: il a réussi à prendre la place du soi-disant odieux Lon Nol.

1975 La révolution mozambiquaise, une victoire… pour Samora Matchel: il a réussi à prendre la place de l'«odieux» colon portugais.

1975 La révolution à Haïti, une victoire … pour l'ex-père Aristide

1975 Le Cambodge est libéré de l'impéralisme américain et du gouvernement Lon Nol

1975 Le Vietnam du Sud est libéré de l'impérialisme américain Ce pays est tellement libéré qu'il n'existe plus, des tonnes de mensonges pour cacher la conquête d'un état par un autre.

1979 La révolution en Rodhésie, une victoire… pour Robert Mugabe: il a réussi à prendre la place de l'«odieux» colon anglais. Le peuple heureux serait enfin libéré de l'odieuse exploitation coloniale!!!

Etc. Il en manque beaucoup de "révolutions" et les centaines de millions de victimes on oublie. Quant aux centaines de millions d'imbéciles qui ont cru que "demain on rase gratis", les survivants sont toujours dans la misère… et ils paient les pots cassés.


Mai 68, la révolution des "m'as-tu-vu", des enfants gâtés, des narcissiques pervers qui permit à la gauche caviar d'arriver au pouvoir pour se servir? Tonton et ses macoutes ne se sont pas oubliés! Alors qu'à Prague, les Tchécoslovaques tentaient de se libérer du joug soviétique, que Dubcek essayait de faire vivre "un socialisme démocratique", Cohn-Bandit and Coe manifestaient… pour aller dans le dortoir des filles. Alors que la GRCP broyait des millions d'individus,

Et l'esclavage socialiste?

Un parmi des millions de publications vendant le paradis socialiste

Une fois tombé dans le piège, non seulement il faut essayer de survivre mais surtout ne pas compter sur la solidarité des progressistes.

A ceux qui croyaient que le socialisme, c'était la vie en rose! Et, pourtant, si le drapeau rouge a été choisi, ce n'est pas par hasard mais, c'est parce qu'il n'était pas sali par le sang des millions de victimes qu'il a provoqué et continue de provoquer!

"m'as-tu-vu" personne qui se fait remarquer, prétention ; prétentieux ; voyant.

Retour