Mémorial pour les millions de victimes du communisme et de l'édification du socialisme

L'EDIFICATION DU SOCIALISME: RUSSIE, CHINE, CAMBODGE…PLUS DE 100 MILLIONS DE VICTIMES
VICTIMES DU FASCISME ROUGE!

17 juillet 1918: massacre de Nicolas II et de sa famille à Iekaterinbourg sur ordre de Lénine et Sverdlov
1er octobre 2008: Le Présidium de la Cour Suprême de Russie a reconnu que les répressions contre le tsar Nicolas et sa famille comme injustifiées et les a réhabilités!

«La connaissance en Occident des massacres de masse et autres atrocités commises par les communistes demeurent excessivement insuffisante». Prof. Bryan Caplan. C'est ce qui a motivé le Prof. Bryan Caplan à créer un test sur les “Holocaustes du communisme”. Fragmenté en 4 parties, ce travail a été le début du site en 2001. Les questions du test permettent de confronter la propagande communiste à l'horrible réalité qu'elle a engendré.

Pourquoi le négationnisme, défini comme un délit quand il porte sur le nazisme, ne l'est-il pas quand il escamote les crimes du communisme ? Le marteau de la propagande pour abrutir et la faucille pour la répression, indispensables au maintien d'un régime ennemi du peuple!

C'est donc un des moyens de se libérer de l'utopie marxiste qui a pu créer tant de de malheurs que parce qu'on a occulté les horreurs que sa mise en pratique a toujours causé. De plus, cette imposture a piégé des millions de gens, croyant soutenir le peuple alors qu'il servait son bourreau Et ce négationnisme se poursuit encore aujourd'hui, ce qui permet à cette idéologie funeste de continuer à tromper tout en se maintenant sur des états comme la Chine, le Vietnam, Cuba et la Corée du Nord. Quant au néo-communisme, il fleurit à travers le tiers-mondisme, l'alter-mondialisme, Attac, “Max Haavelar”, “Magasins du monde”, “Commerce équitable” et consorts; emballant sous de “bonnes actions”, l'infection marxiste déguisée en “anti-capitalisme”; et ces ONG servent à la fois de lieux et de moyens de recrutements à la gauche, à la “gauche de la gauche” et même à l'utra-gauche! Pourtant, le Conseil de l'Europe a enfin condamné les crimes du communisme, condamnation formelle, dont la mise en prtatique a été empêchée à cause du sabotage du groupe socialiste! Curieux l'appui des socialistes, alors que Lénine et les autres régimes communistes ont emprisonnés et souvent fusillés les socialistes; une forme de masochisme?.

L'Entente Internationale contre la IIIe Internationale de Théodore Aubert Genève: Pendant que Léon Nicole, le PSG et le PCS célébraient les réalisations de l'URSS y compris dans l'agriculture, des millions de femmes, d'hommes, d'enfants mourraient de faim. Comme il l'avait fait en 1922-23, avec Nansen, Théodore Aubert a essayé en 1932-33 d'alerter l'opinion pour tenter d'aider les peuples de l'URSS. On voit qui sont les vrais amis du peuple! En tout cas pas Nicole, ni le parti communiste suisse, les “Amis de l'URSS” et encore moins le Secours rouge international (SRI, filiale du Komintern), complices de l'horreur soviétique et larbins du "grand bourreau des peuples", Staline! Car, même après la soi-disante “révolution d'octobre 17”, le fait qu'on ne peut à la fois servir le peuple ET son bourreau, demeure valable!

compteur
Au nom du socialisme «scientifique» de Marx!
La même idéologie aboutit toujours aux mêmes désastres!
L'exportation et imposition du modèle socialiste

In memoriam 1989-2009 Le «mur de Berlin»: de la Mer Baltique à la Mer Noire

Dénoncer la négation permanente des crimes communistes, idéologie qui continue en Chine, en Corée du Nord, à Cuba, au Laos et au Vietnam! Derrière les mégatonnes de propagande diffusées par les appareils des partis communistes avec l'aide de tant d'“idiots utiles”, ainsi qualifiait Lénine ceux qui le croyaient, la réalité tragique et sanglante de l'édification du socialisme. En plus des PC et d'organisations "neutres", Droits de l’homme et socialisme contre la barbarie MAIS COMPLICE DE LA BARBARIE DES REGIMES COMMUNISTES, les compagnons de route comme Romain Rolland, Gorki chantre du goulag, Malraux, Picasso, Montand, Brecht, Aragon admirateur du GPU, Paul Eluard, etc., ont servi à répandre l'évangile communiste, malgré les nombreuses et évidentes preuves des atroces malheurs qu'il produisait. Alors que Lénine, puis Staline engendraient la misère et l'horreur pour le peuple, un immense appareil idéologique trompait le monde entier, faisant croire aux “victoires dans l'édification du socialisme en URSS” pour cacher la misère et la terreur! Cette propagande servit, en particulier à manipuler les si nombreux "idiots utiles". Pour que cela marche, il a fallu, en URSS, une impitoyable répression de tous y compris des écrivains. Certains écrivains ont été largement récompensés par leur service du régime bolchévique: hommage, honneur et vie très aisée. La liste des larbins est longue, mais celle des écrivains censurés, interdits de publication, bannis dans leur appartement, arrêtés, déportés et même assassinés, encore plus longue. Les histoires de ces victimes, c'est le vrai “réalisme socialisme”! Et comme il y en a tellement, il ne faudrait pas non plus oublier les inconnus qui ont été détruits par le «hâchoir à viande», la vraie description du régime bolchévique, expression d'un fin connaisseur, Nikita Krouchtchev.

La preuve des crimes de masse: documents des archives secrètes de l'URSS. Tout régime communiste est intrinsèquement terroriste, car son affirmation d'être le parti du peuple est une totale imposture. De plus, sa promesse de créer une société égalitaire aboutit, dans les phases extrêmes, à une société de deux classes: la grande majorité forme la classe des victimes, ou des cobayes, et le reste. la nouvelle aristocratie du parti-état, la classe des bourreaux. En dehors de ces périodes paroxystiques d'horreur contre le peuple, l'égalité financière et face au pouvoir ne sont jamais atteints: des promesses pour les «idiots utiles», qui n'engagent que ceux qui les écoutent et y croient envers et contre tout, une forme de psychose. Comme on le sait depuis longtemps: les promesses rendent les fous joyeux! Ainsi, le marxisme contredit une autre maxime populaire car dans tout régime communiste, plus on est de fous, moins on rit! Et en plus, on doit absolument cacher ses larmes!

Memorial, Moscou. Fondée grâce à l'action courageuse du physicien Sakharov, cette association continue son action pour la défense des Droits de l'Homme. Memorial aussi défend la mémoire des dizaines de millions de victimes du régime soviétique, tâche encore difficile et dangereuse au XXIe siècle, donc à soutenir: www.memo.ru

communisme Avant la révolution, le parti communiste disait qu'il servait le peuple. Après la révolution, le peuple sert le parti communiste, de gré ou de force, qui opprime, affame, emprisonne, surexploite grâce à la terreur de son état-policier. L'unique but d’un régime communiste est donc de se maintenir, et la nouvelle bourgeoisie que forme le parti communiste, avec. Quel communiste êtes-vous?

Le Komintern ou Internationale communiste ou IIIe Internationale. Sous l'apparence de défendre les ouvriers (exploités en URSS), les peuples opprimés (comme ceux de l'URSS), le Komintern a été, en fait, une organisation subversive, tout sauf démocratique, et intrinsèquement criminelle servant la mégalomanie de pervers ivre d'ambition voulant régner sur le monde, sociopathes soignant une image de modeste désintéressé pour tromper. Le social-impérialisme d'un côté et le néo-colonialisme des pays forcés à retourner dans l'empire soviétique, successeur de celui des Romanov, tout cela camouflé par la paix et les relations «égales» entre pays frères!

sri «La Défense», bulletin de la section suisse du “Secours rouge international”, officine du Komintern. Ce logo a été, hélas, mal compris car, en fait, il montre un Soviétique enfermé dans l'URSS appelant, vainement, au secours! Aujourd'hui, comme hier, les victimes des régimes communistes (Chine, Vietnam, Corée du Nord, Cuba) attendent toujours la solidarité et le secours des progressistes! Mais les organisations Secours rouge, la gauche socialiste, communiste ou trotskiste etc, ne font toujours rien, abandonnant ces peuples à leurs bourreaux communistes. C'est l'imposture de l'«antifascisme stalinien» qui sévit toujours et dupe les «idiots utiles»! Le trotskisme use également de cette tromperie, cachant le vrai Trotski!
soviet story

La poursuite de la dénonciation de la perversité du communisme, la plus sanglante imposture de tous les temps, n'est ni ringarde, ni inutile!
Que des idiots malfaisants veuillent construire le socialisme selon "Le Manifeste de 1848", pourquoi pas. Le problème est qu'ils impliquent des millions d'innocents dans leur projet délirant et meurtrier, n'apportant au peuple que misère, terreur et avilissement. C'est pour cela que les marxistes sont toujours et encore malfaisants! Il est donc vital de rappeler l'horreur du communisme en solidarité avec les peuples qui le subissent encore et en mémoire des millions de victimes: En effet, le quart de l'humanité continue de subir des régimes communistes. Les nécessités de continuer à dénoncer le communisme malgré la "chute du communisme" en 1991. Activités des Partis, organisations et individus marxistes actuels, foyers d'infection deu bolchévisme!

Derrière la légende trompeuse de Staline, l'horreur du socialisme réel, régime ennemi du peuple

stalin Après avoir été adulé, déifié de son vivant Staline, puis qualifié de monstre, le chef du parti communiste de l'URSS et du Komintern, est peu à peu occulté par une opération menée par la gauche socialiste, communiste ou néo-marxiste. Il ne faut pas égratigner le rêve socialo-communiste en le confrontant à l'horreur de sa réalisation! Le livre de cuisine de Staline. Et pour les «idiots utiles» qui refusent de constater que la construction du socialiste se fait au dépens des besoins du peuple, quelques extraits du livre de Werth sur "Les lois sur le vol du 4 juin 1947: l'apogée de la répression légale stalinienne" reliée à la famine alors que l'URSS exportait un million de tonnes de céréales. Après Lénine qui a esclavagisé les ouvriers, Staline fait de mêmen avec les paysans et continue l'épuration sociale en liquidant entièrement des classes sociales, après les avoir volées et dépouillées! Quant aux imbéciles qui militent pour le communisme, soi-disant anti-capitaliste, la révolution ne détruit pas le capitalisme, mais le concentre entre les mains du parti qui devient propriétaire de tout, les communistes formant la nouvelle bourgeoisie exploitant le peuple sans limites! L'imposture marxiste: prétendre libérer le peuple pour mieux l'asservir!

Les famines dans le régime communiste qui a confisqué le pouvoir par le coup d'état d'octobre 1917: évidemment, c'est la rengaine habituelle des méchants tsars et des bons communistes. Mais, si le régime des Romanov ne sut pas toujours limiter les conséquences dramatiques des pénuries alimentaires, aucun tsar, au contraire des communistes, usèrent de famine pour réprimer les peuples de Russie et encore moins pour liquider les indésirables et faire régner une terreur atroce et définitive. Après la collectivisation FORCEE de 1929-30, la dékoulakisation: double escroquerie, la Famine de 1932-33. Parmi les massacres de masse, la grande famine d'Ukraine qui entraîna la mort de d'environ 8 millions d'êtres humains. Mais cette famine organisée par le PCUS toucha aussi le bassin de la Volga, le Nord du Caucase et le Kazakhstan comme le prouve une lettre de Cholokov à Staline, reproduite dans le Livre noir du communisme. Alors que la famine provoquait la mort de millions d'innocents, l'URSS exportait plus de 6 millions de tonnes de céréales! La famine de 1932-33 dans la presse suisse, dans les archives du Comité International de la Croix-Rouge et en Ukraine (Holodomor). Il y a peu de témoignages sur le Kazakhstan, territoire totalement fermé et bouclé par le Guépéou ou le quart des gens sont mort de faim.

Alors que la famine provoquait la mort de millions d'innocents, l'URSS exportait plus de 6 millions de tonnes de céréales!

famine urss
Pendant la famine provoquée de 1932-33 et la grave crise économique, la propagande soviétique faisait croire aux grandes victoires dans l'édification du socialisme: mise en scène de récoltes magnifiques avec des “kolkhoziens heureux”, photos d'usines gigantesques, mais vides ou avec des machines importées mais qu'on disait construites par les ouvriers et ingénieurs soviétiques (en fait souvent américains!), barrages immenses mais sans turbines ni lignes électriques, le canal BMB construits par des travailleurs forcés dont des dizaines de milliers sont morts, canal inutile parce pas assez profond: toutes ces réalisations bidons, justifiaient les conditions très misérables du peuple soviétique et prouvaient la supériorité du socialisme, sur le capitalisme en pleine crise (krach de 1929) et son caractère anarchique (destruction d'aliments, café brûlé) alors que la famine touchaient des pauvres, cette imposture à l'échelle industrielle a trompé des millions d'imbéciles pendant que des millions d'innocents mourraient de manière atroce: par la faim! Et cela grâce à un appareil mondial de propagande et de désinformation! Et la négation de la famine continue aujourd'hui, le mépris des victimes aussi!
famine 1932 urss

La famine de 1932-33 dans la presse suisse, dans les archives du Comité International de la Croix-Rouge et en Ukraine (Holodomor). Et le Kazakhstan totalement fermé par le Guépéou ou le quart des gens sont mort de faim. Ella Maillart témoin du fiasco du plan quinquennal et du début de la grande famine de 1932-33. Des journalistes payés ou manipulés (Walter Durranty, etc) des hommes politiques comme Edouard Herriot on fait semblant de ne rien voir, et un gigantesque appareil de propagande a été organisé pour cette opération de désinformation mondiale. Même Hitler se tut pour ne pas gêner son complice Staline et permettre la poursuite des échanges entre l'Allemagne et l'URSS; ce qui permettra le pacte germano-soviétique!

Après la collectivisation FORCEE de 1929-30, et après la Grande famine de 1932-33, une première purge, l'assassinat de Kirov (fin 1934) [17'000 individus exilés], la Grande terreur de 1936-38: le régime mis en place par le coup d'état de Lénine doit continuer à massacrer pour se maintenir au pouvoir. Documents sur le colloque international des 9 au 11 décembre 2007 qui a eu lieu à Paris, dans l'indifférence générale à cause du “black out” des média de gauche.

Les archives du Komintern et celles du Parti communiste américain en ligne sur le web. Télégrammes chiffrés du Komintern 1939-41, certains relatifs à la Suisse!

stalingrad

Le symbole de l'URSS: le marteau écrasant les ouvriers et la faucille égorgeant les paysans ensuite affamés, le peuple première et principale victime des régimes communistes! Sur le caractère intrinsèquement criminel du communisme, lire Nicolas Werth: «La terreur et le désarroi, Staline et son système» qui démontre le mépris total des dirigeants communistes pour le peuple.

Derrière les avalanches de mensonges sur les “grands progrès” dus à la soi-disante “grande révolution d'octobre”, Tchéka, Guépéou, Oguépéou, NKVD, KGB, appareil répressif surdimensionné, cruel et sans pitié indispensable à la terreur d'Etat sans lequel les tyrans communistes ne peuvent exploiter le peuple et vivrent à ses crochets!
Organisations agissant pour les victimes du goulag et autres crimes communistes
Dates de commémoration des victimes du communisme

staline werth

Lieux de mémoires pour les millions de victimes du communisme: Boutovo, Kourapaty, Solovki, Bykivnia, Rutchenkovo, lieux quelques uns des “killing fields”, Perm, etc… mais rien en occident. Le camp de concentration a été fait après le vandalisme et le vol des Solovki (1920). Il y a encore des centaines de charniers à découvrir qui demeurent les preuves séculaires de la "réussite" de la construction du socialisme, comme celui des 1100, proche de St-Petersbourg. A ce propos, dans extrait d'un article d'Irina Paperno, Exhuming the Bodies of Soviet Terror: «Des tombes ont été trouvées dans et proche de beaucoup de villes russes: Moscou (Loubianka, Monastère Donskoy, Butovo, Kommunarka) et Léningrad (Levashovo), Novgorod (Borovichi), Iaroslav (isolateur), Koursk, Toula, Lugansk, Voronej, Medvezhegorsk (Sandormokh), Vorkuta, Cheliabinsk (La montagne d'or), Tomsk (Kolpashevo), Khabarovsk, Vladivostock, Gorno-Altaïsk, et aussi la péninsule de la Kolyma, au Kazakhstan à côté de Alma-Ary, en Lithuanie proche de Vilnius, Kouropaty en Belarus proche de Minsk; en Ukraine proche de Kiev (Bykivnia), Piatykhatky au nord dans la ville de Kharkov, Dergatché au Nord-Ouest de Kharkov (impossible à localiser), Donetsk (Rutchenkovo), Poltava, Vinnytsa où eurent lieu des milliers d'exécution en 1937. Et la Moldavie, déportation du 13 juin 1941, la Pologne orientale le 17 septembre 1939, la Galicie (Lvov), l'Anschluss letton en 1940, Géorgie (1924), Mongolie (1924), etc….

La propagande bolchévique et l'action nuisible des communistes toujours d'actualité au XXIe siècle… car elle continue

Le Musée de la Révolution éloigné désormais de la place Rouge. Il sert encore le mythe de la révolution d'octobre: un coup d'état qui fut en réalité une contre-révolution, avec pour chef, Lénine fossoyeur du printemps démocratique de 1917.

Evidemment, pas un mot sur les centaines de millions de victimes [avec celles du Komitern], en grande majorité des ouvriers de l'industrie ou de la campagne, leurs femmes et leurs enfants, démontrant que, dissimulé par un déluge de propagande et de désinformation, les communistes sont en réalité les ennemis du peuple, flatté en parole, mais asservi en fait. La terreur d'Etat, permanente et préventive, est la base fondamentale du régime communiste pour protéger ce régime impopulaire, exploiteur, inégalitaire et mensongé!

L'ennemi du peuple, Lénine, caché par un masque de mensonges du “prophète du prolétariat” qu'il réduisit en esclavage

Instrumentaliser les ouvriers et autres segments de la société, les utiliser avec les «idiots utiles» et autres imbéciles ne voyant pas plus loin que le bout de leur nez, ces imbéciles organisés et manipulés dans diverses officines, répandre la subversion, tout cela doit converger pour la conquête de pouvoir: c'est la base et le but ultime de l'agitation communiste. En fait, pour les communistes, le peuple n'est que de la chair à canon dans la guerre civile fomentée en instillant la haine et le mensonge pour prendre le pouvoir. Toute amélioration de la vie des ouvriers est donc à combattre car elle détourne la classe ouvrière de sa fonction marxiste, servir de marche-pied à des sociopathes sanguinaires ennemis du peuple.

Pour Lénine, le prolétariat n'est qu'une arme pour gagner le pouvoir, et cela fait, il impose sa dictature masquée en “dictature du prolétariat”

Lénine, bourreau du peuple, a imposé grâce une armée de propagandistes son masque fallacieux de “messie du prolétariat” alors qu'il a imposé, par le sang, l'esclavage des ouvriers. Staline fera de même avec les paysans en 1929!

Dès 1918, Lénine attaque et fait détruire par l'Armée rouge avec la Tcheka les soviets anti-bolchéviques, le dernier soviet résistant, celui de Kronstadt fut noyé dans le sang, les survivants déportés aux Solovki!

Lénine devant les ouvriers des usines Poutilov, alors qu'il fut hué. La Tcheka arrêta immédiatement des centaines d'ouvriers dont 200 furent fusillés L'imposture de Lénine imposée par la terreur d'Etat et diffusée par les «idiots utiles», croyants imbéciles et complices des millions de victimes de l'immonde régime bolchévique! La famine de 1921-22, provoquée par le coup d'état d'octobre 1917 et la guerre civile que cette opération de commando contre un gouvernement et une Assemblée constituante légitimes grâce à l'argent du Kaiser, ennemi de la Russie!
La négation des crimes communistes aussi toujours d'actualité, malgré la dénonciation de Courtois, Werth et autres, et la Littérature témoignant de l'horreur du goulag
La négation des crimes communistes va de pair avec la négation du caractère intrinsèquement anti-démocratique et anti-Droits de l'Homme de la construction du socialisme par les bolcheviques léninistes, staliniens, polpotistes ou maoïste. Quand la falsification de l'Histoire rate ou s'avère impossible tant les crimes ont été horribles et les preuves évidentes, l'autre stratégie consiste à faire diversion sur les crimes des fascistes ou le pays qui a remplacés comme bouc émissaire, les Etats-Unis d'Amérique. A signaler que le négationisme porte aussi sur la famine de 1932-33, Holodomor en Ukraine. Une autre négation est organisée par le régime soviétique: Les procès de Moscou (1936-38), une mise en scène pour cacher la "Grande Terreur de 1937-38", une série d'opérations contre les peuples de Russie: 1,5 millions d'arrêtés, la moitié fusillée et l'autre déportée, c'est-à-dire la mort dans le froid à brève échéance à cause de la famine.

Le silence comme moyen de désinformation:
- les 40 ans du début de la Grande révolution culturelle prolétarienne se passent sans aucune célébration ni commémoration alors que ce fut, soi-disant, un événement majeur, pour Sartre, Jack Lang et autres gauchistes.
- 24 février 1956, Rapport de Khrouchtchev au XXe Congrès du PCUS. 50 ans après, on en parle plus!

Le XXe siècle a été jalonné de massacres de masse commis au nom du communisme, de 1917 à l'actuelle Corée du Nord, dictature toujours présente au XXIe, cette horreur a été possible grâce à une vaste conspiration du silence organisée par les anciens et les néo-communistes, par les socialistes et autres droits-de-l'hommistes, ces imposteurs oubliant que les régimes communistes étaient la négation des Droits de l'Homme et de tout humanisme. Quant à un peu de compassion et de solidarité pour les victimes, elles peuvent toujours attendre…

Le communisme académique: sous couvert de recherches historiques, de la pure propagande communiste. Une des sources d'infection est masquée par des soi-disantes études historiques, en fait de la pure propagande. Parmi les foyers d'infection: http://www.socialsciences.manchester.ac.uk/. Une masse de documents qui ont en commun l'oubli systématique des millions de victimes des régimes communistes passés et actuels.

Quand les premières planches sont publiées en 1929 “Tintin au pays des soviets”, Lénine a déjà bousillé la vie de dizaines de millions d'êtres humains (locution absente du marxisme) et a construit un Etat, ennemi des peuples russes, pour liquider, par le sang, le pouvoir des soviets en mars 1921 à Cronstadt. Staline n'eût qu'à s'emparer de ce régime afin de poursuivre l'entreprise perverse, cette sanglante escroquerie qu'est le marxisme! Tintin au pays des soviets a été publié en Suisse romande, dès le 3 septembre 1932, par “L’Echo illustré” devenu Echo Magazine, alors que commence la grande famine de 1932. Cette horrible réalité qu'aujourd'hui encore, un réseau d'agents usant de terrorisme intellectuel et de mauvaise foi, continue de cacher en se faisant complice de l'immonde… Ce qui a été qualifié de critiques d'un anticommuniste primaire, étaient en dessous de l'horrible réalité de la Union soviétique.

Le silence demeure sur les persécution: la liquidation des chrétiens: Prisonnier du GPU et l'holocauste des Chrétiens en URSS En mars 1922, une directive secrète enclenche la liquidation de l'Eglise orthodoxe. Dès ce moment, toutes les religions de l'Empire russe seront pourchassées. Staline reprend l'opération au début des années 1930 en poursuivant la destruction d'églises et de monastères. Un appel à la France par le Dr F. J. Krop, pasteur de l'Eglise réformée Nationale à Rotterdam. En 1935, cet appel prend la forme d'une lettre à M. Laval, ministre des Affaires étrangères, partisan des relations diplomatiques et économiques avec l'URSS. A lire également: Prisonnier du Guépéou, livre du pasteur Kern, Pro Deo. En 2008, des régimes communistes persistent avec évidemment la répression des religions

Les imposteurs de l'anti-fascisme. Anti-fasciste et pro-stalinien: le dévoiement de la nécessaire lutte contre le fascisme par des escrocs. Picasso et Eluard, un contre-feu pour détourner l'attention des crimes et autres massacres commis en URSS. Il est indéniable que l'URSS a payé un lourd tribut de juin 1941 à mai 1945 dans la lutte contre l'Allemagne nazie. Mais est-ce que cela excuse les millions de crimes commis avant la guerre et qui reprendrons en mai 1944? En fait, ils n'ont même pas cessé durant 1941-45 comme les déportations de peuples entiers. C'est la manipulation de l'anti-fascisme qui n'a jamais cessé! Aujourd'hui, ces imposteurs des Droits de l'Homme s'agitent pour faire fermer Guantanamo, mais que Cuba soit un prison depuis près de 50 ans ne les dérange pas.

L'auteur de “Vie et Destin”, Vassili Grossman payé par Staline pour chanter les louanges du monde nouveau qui naissait en URSS et du son génial chef. Celui-ci disparu, lui encore vivant, il avoue: «Oui, il avait passé sa vie à s'incliner, à obéir, à avoir peur, peur de la faim, peur de la torture, peur du bagne sibérien».

La falsification permanente comme moyen de propagande: La légende faisant croire que Lénine, pourtant d'une cruauté sans limites, aurait été un bienfaiteur de l'humanité, lui l'anti-ouvrier, l'anti-paysan, l'anti-soviet, l'anti-démocratique et l'anti-russe!

1948, parution en France du témoignage de Jan Valtin, agent du Komintern: "Sans patrie, ni frontières". Un autre exemple du grand mensonge: Staline = mauvais, mais Lénine = bon, une chanson de Sardou. C'est aussi le credo des trotskistes: Le vrai Trotski et l'imposture trotskiste. Et à propos de Lénine, une étude historique basée sur de nombreuses sources démontrent que la légende du "wagon plombé" recouvre en fait la réalité du "wagon doré" de Lénine qui fut payé par le kaiser pour que le Russie cessa la guerre. Le "père de la révolution" remplit sa mission et fit signer la paix de Brest-Litovsk (ville de Belarus), en fait une capitulation. En complément, Récits de Kolyma de Varlam Chalamov et “Varlam Chalamov, témoin des bourreaux du Goulag” de Elena Pavel à http://www.revuelabyrinthe.org/document1216.html

La fin de l'URSS, de son régime oppresseur et exploiteur, et de son empire… sans bain de sang grâce à Gorbatchev. Il est de bon ton de vilipender Mikaïl Gorbatchev en ignorant que le secrétaire du parti communiste de l'Union soviétique avait en son pouvoir la plus formidable puissance militaire n'ayant jamais existé sur la terre. Lénine ou Staline n'auraient pas hésité à faire noyer dans le sang la révolte, comme ils firent à de nombreuses reprises: le peuple n'était pour ces prédateurs sociaux qu'un instrument à la conquête du pouvoir et qu'importe le sort des millions de victimes cachées par des tonnes de propagande diffusées par des millions d'«idiots utiles»! Il faudra encore du temps et beaucoup d'énergie pour rendre justice à Mikaïl Gorbatchev et pour que cesse la falsification systématique de l'Histoire aux services des ennemis du peuple, Lénine, Staline, Mao etc…


Suisse: partis, organisations et individus marxistes ou crypto-marxistes actuels: PST, POP, PdT, divers débris trotskistes déjà dans la “poubelle de l'histoire”, les néo-communistes de “Les communistes”, paléo-communistes, léninistes, crypto-bolchéviks, les intellectuels bolchéviks… une jungle de chapelles qui se haissent, mars 2009: L'extrême gauche suisse est-elle à l'agonie?

L'extrême-gauche à Genève: Elections 2009: Pas de fusillade entre les camarades de la gauche, mais les haines accumulées entre MM. Grobet, Spielmann, Vanek, Béguin et co, sont si vives qu'on arrive aux couteaux tirés. Les "communistes - nouvelle génération" nouvelle tentative du mensonge communiste avec l'obligatoire négationnisme des crimes communistes et le mensonge à tous les étages: tromperie, misère et terreur sauf les leaders. Cette organisation stalinienne reçoit un appui des sociaux-démocrates et des Verts et même des paléo-staliniens du PdT, POP et des ruines du PST. Ainsi Zysiadis a été accueilli par le groupe des écolo sous la coupole fédérale!

De Rupture pour le Communisme (RplC) à l'OCS

La brève et nauséabonde histoire de l'Organisation communiste suisse
qui a tenté, entre 1975 et 1982, de refonder un parti communiste marxiste-léniniste maoïste, soutien de Pol Pot.

Pour terminer cette introduction, une bonne nouvelle, l'hebdomadaire Marianne a trouvé, en 2007 pourquoi le socialisme a foiré dans plus de 44 pays. Il ne fallait pas le mélanger avec le marxisme! Et comme d'habitude, les millions de victimes, on oublie!

Dans notre existence confortable et aveugle, nous imaginons les condamnés à mort comme des isolés, victimes de la fatalité. D'instinct, nous croyons que nous en tout cas, jamais nous ne pourrons nous retrouver dans une cellule de condamnés à mort, à moins d'une faute grave ou d'une destinée exceptionnelle. Il va falloir débarrasser notre cervelle de nombreuses idées reçues pour comprendre que ces cellules étaient peuplées par une multitude de gens tout à fait modestes, condamnés pour des actions tout ce qu'il y a d'ordinaire.
Alexandre Soljénitsyne L’Archipel du Goulag p. 314
Son interview à Construire et Soljenitsyne: le combat d'un homme
12 juin 2007: Poutine rend hommage à Soljenitsyne qui a "dédié sa vie à la patrie", mais qui nie la grande famine de 1932-33?!? Affronter l'horreur du communisme, difficile même pour Soljénitsyne.
23 septembre 2009: “L’Archipel du Goulag” d’Alexandre Soljenitsyne au programme scolaire russe
Alexandre Soljénitsyne

Autres sites anticommunistes: Des liens sur l'horrible histoire du communisme - Links repris de http://www.bcaplan.com
Quelques nouvelles de la Russie post-soviétique
Bibliographie
Retour