La 34e session de l'Assemblée générale de l'ONU (septembre 1979) reçut de la part de Ha Van Lau, ambassadeur de la République socialiste du Vietnam, le "Jugement du Tribunal populaire révolutionnaire de la République populaire du Kampuchéa". Ce tribunal "a siégé à Phnom Penh du 15 au 19 août 1979 pour juger le crime de génocide commis par la clique Pol Pot - Ieng Sary".

Ce document de 33 pages, référencé A/34/491, est reproduit dans ce site.

Avant de la consulter, quelques réflections:

1) Pourquoi est-ce la République socialiste du Vietnam qui transmet ce jugement fait par un tribunal de la République populaire du Kampuchéa?
Parce que le siège à l'Onu du Cambodge est occupé par les Khmers rouges du Kampuchéa démocratique.

2) Pourquoi une dictature comme la République socialiste du Vietnam tient-elle à informer l'Assemblée générale de l'ONU du jugement et de la condamnation de "la clique Pol Pot - Ieng Sary"?
Pour qu'on ne lui attribue pas le crime de génocide des Khmers rouges alors que la République socialiste du Vietnam occupe la majeure partie du Cambodge. Et aussi, pour que le nouveau gouvernement du Cambodge (sous contrôle vietnamien) reprenne le siège à l'ONU toujours occupé par les Khmers rouges.

3) La dénonciation du génocide commis par les Khmers rouges à l'ONU a-t-il eu un effet?
Aucun! Les Khmers rouges à l'ONU, alors que tous les monde connaissaient leurs crimes, ont continué à occuper le siège du Cambodge et ont participé à l'ONU comme n'importe quel autre pays!

4) Qui présidait la 34e session de l'Assemblée générale de l'ONU (septembre 1979)?
Bouteflika, de la République populaire et démocratique algérienne!

"Jugement du Tribunal populaire révolutionnaire de la République populaire du Kampuchéa"

Retour