LE FRONT REPUBLICAIN

Le front anti-UDC est critiqué par un aéropage qui tente de faire comprendre que la diabolisation de Blocher est une erreur, non parce qu'elle est calomnieuse, abjecte et anti-démocratique, mais parce qu'elle serait contre-productive.

Parmi les promoteurs de cette anti-blocherisme de salon, pour l'instant très minoritaire, Pascal Décaillet, le journaliste indépendant objectivement à gauche et son copain, Philippe Barraud, rédacteur de commentaires.com. Les deux font la pair et subrepticement agissent de conserve, le premier au moyen de "Genève à chaud" sur LémanBleu ainsi que sur OneFM, et l'autre, par un e-magazine sur internet.

Où ces belles intentions pêchent et périclitent, c'est que les initiateurs de ce "Front républicain" n'ont aucun dégoût à collaborer avec la gauche-marxiste et même communiste, deux courants politiques, ennemi de la démocratie et des Droits de l'Homme. Avec en plus, une complaisance avec les squatters, anarchistes et autres fumeurs de joint. Sous le fallacieux prétexte que l'UDC serait une répétition du fascisme brun, ce qui est actuellement et historiquement faux, on fraie et soutient le fascisme rouge qui continue à sévir en Chine, en RPDC, à Cuba et ailleurs… comme à Genève.

Malgré le soin à dissimuler leur véritable but, pour voir le fond, il suffit d'étudier le GAC du 23 octobre 2007, pour comprendre, derrière la brume, les grosses ficelles de cette opération qui tente de cacher sous l'expression de "Front populaire", à ne pas confondre avec "Front national", puisqu'il s'agit d'un authentique "Front anti-national".

Archives: du grand Pascal Décaillet à Forum: Kapo… nazis: La confusion mentale et une indignation à deux vitesses

Piqure de rappel, le 25 octobre 2007, à travers un débat un débat pseudo-objectif avec Luc Barthassat, autre courtisé pour ce front prétenduement républicain, et Yves Nidegger de l'UDC-Genève.

Décaillet donne la parole, le 25 octobre, à Jacques Pilet qui vient nous effrayer avec les actions de chemises noires à Budapest, preuve indéniable du retour du fascisme.

La photo ne représente pas ces "chemises noires", mais le 17e Congrès du parti communiste chinois, une organisation criminelle responsable de l'assassinat de plus de 100 millions d'êtres humains depuis sa fondation.

Critiquer des ectoplasmes du fascisme, c'est courageux, mais se taire sur la Chine, et voila que Jacques Pilet nous refait le coup des contes de l'antifascisme ordinaire.

Et comme d'habitude, le Tibet, la démocratie et les Droits de l'Homme, Pilet oublie!

25 octobre 2007, un PDC et un UDC, deux élus le 21 octobre 2007. Barthassat nous vend son front (sans dire anti-blocher) et Nidegger, qui démontre, faits à l'appui que c'est un suicide. Sympa, mais c'est plus beau quand c'est inutile!

Comment voit Barthassat son front: il serait composé de la gauche modérée, des Verts modérés et du PDC (uniquement la partie modéré?). PDC : l’art du racolagePDC : l’art du racolage. Une pique de Philippe Barraud qui touche d'autant plus que c'est authentiquement exact!

Dose massive leMardi 30 octobre 2007, Pascal Décaillet, qui se veut l'égérie d'un front républicain contre un fascisme brun n'existant que dans son esprit dérangé et malveillant, reçoit Jérôme Béguin, communiste stalinien, et par conséquent négationniste des crimes communistes qui proclame, sans ironie, qu'il serait un "défenseur de la démocratie et des Droits de l'Homme", comme Lénine. Staline, Mao Pol Pot et Castro.. Si jeune, déjà atteint par alzheimer? non! seulement la mauvaise foi habituelle d'un marxiste qui ment comme il respire! Mais, il ne risque rien avec Décaillet, très complaisant avec les communistes, paléo comme les membres du parti du Travail et encore plus avec les néo, spécialement avec un beau gosse comme Jérôme. A lire: Jérôme et Cuba, Jérôme et Lénine son idole (www.lenine.ch), Jérôme et le 9 novembre 1932, flagornies pour des méga-criminels et falisification permante de la réalité historique avec l'oubli récurrent et constant pour les centaines de millions de victimes. Quant aux victimes actuelles des régimes communistes comme la République populaire chinoise, la RPDC ou Cuba, elles peuvent crever, mais en silence et discrètement!

Jérôme Béguin, auteur de l'«Extrême-droite genevoise» et chef du PCS-ng

Evidemment, on parle de Georges Oltramare, et on en dit que du mal! Le 9 novembre 1932, rien à dire. Mais en 1940, il a travaillé, en France, pour une radio au service de l'Allemagne occupante. Il aurait donc collaboré,… comme le PCF et Guy Moquêt à la même époque. Il y a eu aussi Marguerite Duras qui était au PS (Propaganda Staffel). En tout cas, cela ne fait pas de lui en nazi, ce que la paire à l'antenne n'a tout de même pas osé affirmer. Après la guerre, condamné à mort comme Pétain, Thorez et de Gaulle, mais Géo s'en tire, lui aussi, et va en Egypte pour travailler pour Nasser, qui n'était pas non plus un nazi, même s'il a fait un coup d'état pour obtenir le pouvoir, comme Lénine. En résumé, un dégonflage total. Si c'est ça la bête immonde, comme l'a définie Brecht, alors plouf. A propos, il était où Brecht, durant la Seconde Guerre mondiale, lui, le champion de l'«antifascisme stalinien»? Et le gros Léon Nicole, responsable de l'émeute du 9 novembre 1932?

Le 1er novembre 2007, suite à sa magouille avec Huguenin qui lui cède son siège de conseiller national, Pascal Décaillet fait des ronds de jambe à Josef Zisyadis, le stalinien du parti soviétique popiste vaudois. Un de ces partis qui dénoncent "les injustices et les crimes des régimes capitalistes", mais qui est aveugle quand il s'agit de l'URSS, qui a soutenu toutes les horreurs des régimes marxistes, sauf le génocide cambodgien parce que communistes khmers penchaient pour Pékin. Tout cela n'empêche pas le chantre du "Front républicain" de tailler une bavette avec ce complice de l'horreur soviétique, de la dictature castriste, etc, et de se réjouir de le revoir à Berne. Comme dans les années 1930, des républicains et des pacifistes, sous prétexte de lutter contre le fascisme brun ou noir, servent le méga-fascisme rouge. Toujours la même imposture et le même aveuglement!

Retour