Quand les fascistes se déguisent en "antifascistes" ou la sempiternelle escroquerie du loup qui crie au loup, le loup étant déguisé en agneau!

Qui fait de la provocation fasciste et use de la diabolisation?

Les responsables du vandalisme? pour Sommaruga, c'est évidemment la faute à Blocher… pas à Voltaire. Et pourquoi pas à Ziegler?

Les honnêtes gens ont compris, suite aux nombreux actes de vandalisme, que les moutons noirs de l'affiche de l'UDC n'étaient pas des étrangers, mais des brebis galeuses vivants dans des squats et de l'assistance publique! Le fascisme qu'ils voient chez les autres n'est que la projection du leur!

La fable des média asservis par le grand capital Réactions aux résultats du dimanche 21 octobre 2007

Front miteux contre Blocher venu à Genève

Le Front républicain avec les ennemis de la démocratie
Lors de la campagne pour la présidentielle française du printemps 2007 surgissent des attaques contre Nicolas Sarkozy. Cela serait normal s'il s'agissait de critiquer son programme, son action politique, ses promesses. Pas du tout! Pour certains, cet homme serait un danger, pour Marianne, un fou et même pour d'autres, un fasciste. A aucun moment, ces accusations sont étayées de la moindre preuve, mais elles sont reprises et amplifiées par des certains média alors qu'elles sont, comme toute diffamation, la négation de la démocratie et des Droits de l'Homme. Accuser sans preuve est condamné par la loi, sauf dans les démocraties socialistes, pensez aux procès de Moscou, de Prague, de Pékin ou de La Havane, où c'est la norme!
Une photo douteuse
Royal change fort Parmi ceux qui ont participé à cette malsaine entreprise, Eric Besson, ancien secrétaire national du PS en charge des questions économiques, qui rejoint Nicolas Sarkozy entre les deux tours. Il avoue que: «Dès l'automne 2006, il était déjà limpide pour beaucoup d'entre nous que si la confrontation portait sur les idées et sur la capacité à gouverner, alors Ségolène Royal n'avait guère de chance de l'emporter face à Nicolas Sarkozy. Il fallait donc, pour espérer le battre, le diaboliser, le caricaturer en espérant parvenir à ce qu'il fasse peur». Le parti socialiste français n'était pas le seul dans cette stratégie de diabolisation, et de loin car c'est la stratégie habituelle de la gauche pour occulter la faillite des états socialistes et son soutien actuel aux régimes communistes.

La vignette nauséabonde de L'Hebdo du 27 septembre 2007, qui fait l'analogie avec le "judenfrei" des nazis alors que ni l'UDC, ni Blocher ne sont antisémites et encore moins pro-nazi, doctrine anti-démocratique et anti-chrétienne. Stigmatiser Blocher en usant des mêmes méthodes que les nazis, prouve que L'Hebdo est un des éléments de l'opération de diabolisation du leader du l'UDC. De plus, il n'y a que des nazis qui usent de méthodes nazies, … ou des communistes, car ce qui rapprochent ces deux funestes idéologies est beaucoup plus important que ce qui les divise: la conquête du pouvoir et le mépris du peuple!

Quant au "désert d'avenir" (original: "désirs d'avenir") devenue "la défaite en chantant" ou "L'impasse", cela ne change pas fort! Mais elle a promis de faire mieux en 2012 si les autres leaders de PS ne la mange pas avant. De plus la rupture du couple Hollande-Royal qui tenait le PS sous sa coupe va séparer Ségolène d'un parti qui est une puissante machine électorale et qui est aussi une belle assiette au beurre pour la gauche caviar.

Cette agitation nauséabonde, après s'être un peu calmée, reprend sa nuisance en organisant "un jour sans Sarkozy" à la fin novembre 2007. Il suffirait donc d'un gang de pervers pour empêcher le président de la République de s'exprimer sur les média. Car, il faut rappeler que depuis les premières manifestations de cette méthode classique du fascisme brun ou rouge, la cible a été élue à la présidence de la République française. De plus, la gauche anti-libérale, donc fasciste, a ramassé un bouillon car ces 6 candidats (3 trotskistes, 1 stalinien, 1 écolo-pastèque et 1 pastèque-écolo), ont fait, à eux tous, moins de voix que Le Pen.

Est-ce pour contrer cette manoeuvre de diabolisation que Nicolas Sarkozy sort l'histoire de Guy Môquet en faisant de ce militant communiste dont le parti collaborait avec les Allemands occupant Paris, un résistant? Une falsification éhontée de l'Histoire nécessaire pour occulter la nauséabonde réalité de la collaboration entre l'Allemagne nazie et l'URSS avec son organisation mondiale, le Komintern!

Remplacez Royal par Calmy-Rey, Sarkozy par Blocher, et vous comprendrez l'essentiel de la manipulation. Le fer de lance des cette malsaine opération est le parti socialiste suisse avec ses nombreux séides, son large réseau d'influence, mais aussi, et il serait stupide de ne pas le voir, l'extrême-gauche socialo-communiste (divisée en plusieurs factions provoquées par des guerres des chefs) qui a besoin de voir en Blocher un nazi pour justifier son fascisme rouge, quelques anarchistes, adorateur de Lucien Tronchet, et enfin la gauche pétard qui est souvent peinte en vert.


En Suisse aussi, les fascistes se déguisent en "antifascistes", et ceci depuis les années 1930!

En Suisse, à l'occasion des élections du Parlement fédéral du 21 octobre précédent celles au Conseil Fédéral de 12 décembre, la même action nauséabonde est organisée. En fait, depuis des années, au moyen de la falsification systématique de l'histoire et de l'actualité associée à un terrorisme intellectuel permanent, un réseau bien structuré tente de faire croire que le parti UDC, du centre-droit, serait nazi et son chef, Hitler en personne, ou son avatar, à choix! Ceux qui organisent cette opération, le font pour détourner l'attention et cacher leur soutien à des régimes meurtriés et à des assassins: Carlo Sommaruga et Jean Ziegler célèbrent le serial-killer Ernersto Guevara, Micheline Calmy-Rey se rend en Corée du Nord et ne remarque rien d'anormal, idem pour la Chine communiste, Jacques Pilet défend la dictature castriste, Claude Torracinta et Jean Leclerc (Histoire vivante RSR) nous fait pleurer sur Julian Grimau, exécuté par l'Espagne franquiste, alors qu'il fut le Klaus Barbie de la SIM, à Barcelone en 1937, Jérôme Béguin occulte les crimes de l'horrible URSS et fait de la pub pour Castro, etc. Quant aux victimes passées et présentes de régimes communistes, on les oublie systématiquement. Ces “antifascistes" ne sont que des complices de gouvernements terroristes et de politiciens sanguinaires, comme le fut Léon Nicole et le PSG durant les années 1930, le gros Léon qui fut un des responsables de la fusillade du 9 novembre 1932 ! Et ils osent se prétendre être des démocrates, soi-disant défenseurs des Droits de l'Homme!

La falsification de la réalité historique permet encore de numéros fallacieux d'indignation. Il serait de salubrité publique de clouer le bec à ces menteurs. Et le mieux serait de faire de la commémoration de la tragédie du "9 novembre 1932" dont les victimes le furent par l'action du PSG (Nicole), du PCS (Lebt, Fürst, and co) et des anarchistes autour de Lucien Tronchet, celle des centaines de millions de victimes du communisme systématiquement oubliées.

Parmi les manifestations de cette opération visant à diaboliser Christophe Blocher et le parti UDC :

1) 2003 «Il y a vingt ans, Christoph Blocher s'endettait lourdement pour racheter Ems-Chemie, alors en graves difficultés. La fragile entreprise, estimée à 80 millions de francs, est devenue prospère et vaut aujourd'hui 2,7 milliards de francs sur les marchés financiers». Cette réussite qui a permis à de nombreux employés de conserver un emploi, sert de prétexte au Temps pour un article calomniateur et hostile.

2) L'affaire de la mosquée de Genève. Blocher, en tant que ministre fédéral de la Justice aurait introduit une taupe dans le Centre islamique de Genève. Il s'agissait d'enquêter sur d'éventuels liens avec le terrorisme islamiste, ce qui est assez normal quand ce dernier assassine chaque jour des innocents quelque part dans un ou l'autre partie du monde. Bilan de l'opération visant à disqualifier Blocher: un flop puisque Claude Covassi avait été une fausse taupe, mais un vrai affabulateur. Mais cela permet de nuire au chef de l'UDC en générant de la suspicion à son encontre. A signaler le rôle déterminant de la Tribune de Genève dans ce montage calomniateur.

3) Juin 2006, le conseiller national socialiste Roger Nordmann accuse Christoph Blocher de porter la responsabilité politique de l'incendie qui a ravagé la synagogue genevoise de Malagnou.

4) L'affaire Blocher-Roschacher. Le feuilleton de l'été se termine par un double flop. Ceux qui ont participé à cette opération nauséabonde devraient recevoir la monnaie de leur abjection.

5) Depuis longtemps, un réseau distille de manière permanente dans les média des allusions aux accointances de la droite avec les nazis. L'élection de Christophe Blocher au Conseil fédéral, malgré le barrage organisé, a amplifié la rage de ses pseudo-antifascistes qui basent leur indignation sur la falsification de l'Histoire, sur l'amnésie et leur complicité passées et présentes avec des dictatures de gauche qui continuent à bafouer la liberté et forcer le peuple à vivre dans les misères. Les "démunis" des régimes socialistes peuvent crever, la gauche non seulement s'en fout mais ces imposteurs continuent à soutenir ces régimes sanglants.

1932, émeutes communistes à Zürich et Genève, le PSG aux mains de Nicole en fait de Staline
Année 1930: Nicole et le PSG, complice de l'horreur soviétique
1932, le début de la Grande famine d'URSS qui assassinat 10 millions d'innocents!!!
Sept 2007, la gauche utilise la révolte en Birmanie pour sa campagne au Conseil national

En Suisse, et à Genève en particulier, du fait des événements de novembre 1932 où l'armée tira malheureusement sur la foule, mais où on oublie de rappeler que les responsables était la gauche ayant à sa tête Léon Nicole. Sans la contre-manifestation organisée par le parti socialiste genevois, il n'y aurait eu ni morts ni blessés. Et avant novembre, il y eu les émeutes de janvier 1932, la nuit rouge de juin 1932 qui se déroule le lendemain de l'attentat contre le conseiller fédéral Musy. Durant les années 1930, le terrorisme, la provocation, l'organisation d'émeutes, tout cela était le fait de la gauche socialiste et/ou communiste alors que les partis ou organisations de droite ou se référant au fascisme n'ont jamais outrepassés les règles de la vie politique démocratique.

Fritz Platten, ancien membre important du parti socialiste suisse qui partit avec Lénine en Russie en mars 1917 avec le wagon "blindé", légende propagée pour cacher le fait que Lénine était un agent de l'Allemagne impériale qui, en l'échange de son voyage et d'argent, conclut la capitulation de Brest-Litovsk en mars 1918.

Le 11 novembre 1931, Platten prend la parole dans une manifestation en Suisse. Derrière lui, tenant un drapeau rouge, ce n'est pas un SA nazi allemand mais un para-militaire du parti communiste suisse qui avait aussi des sections d'assaut. Les fascistes bruns et rouges ont les mêmes méthodes… les mêmes buts: combattre l'un pour soutenir l'autre, c'est l'imposture fondamentale de l'antifascisme de gauche.

Fritz Platten a été fusillé en 1942 en URSS par le régime qu'il a contribué à ériger. Sa compagne avait été liquidée en 1937. RIP!

A propos de démocratie, rappelons que les antifascistes de cette époque se réclamaient de la défense de l'Union soviétique qui était, non seulement la négation de la démocratie, mais qu'en plus les peuples de l'URSS subissaient une répression atroce. Le combat contre le fascisme, le nazisme et le totalitarisme est vital, mais les "antifascistes" sont en fait manipulés par les fascistes rouges! Ils combattent un fascisme pour servir un autre fascisme! C'est l'imposture de l'antifascisme de gauche! Les vrais antifascistes combattent pour la liberté et les droits de l'Homme qui inclut le droit de propriété!

2007 est le moment de la commémoration de deux crimes majeurs du XXe siècle, à savoir la grande famine d'Ukraine et la Grande terreur: le premier commença au printemps 1932 et le second le 3 août 1937. Il s'agit de la mort de plus de 10 millions d'innocents organisé par le parti communiste d'Union soviétique. Silence total des "antifascistes" sur ces horreurs. Par exemple, la Ligue internationale des Droits de l'Homme ne trouvait alors rien d'anormal dans les procès de Moscou. Quant au parti socialiste suisse dont la section de Genève était au service de Staline, il n'a rien fait. Pour les crimes qui eurent lieu après la 2e Guerre mondiale, non plus.

L'IMPOSTURE CONSTANTE: DEPUIS 1945, LE NAZISME A HEUREUSEMENT DISPARU, MAIS LE COMMUNISME A CONTINUE A OPPRIMER DES PEUPLES PAR LA TERREUR, L'EMBRIGADEMENT FORCE, LA DEPORTATION, LA FAMINE ET LES EXECUTIONS INDIVIDUELLES ET DE MASSE COMME EN URSS, CHINE COMMUNISTE, VIETNAM, COREE DU NORD, CUBA, ETC… LES "ANTIFASCISTES" SONT DES IMPOSTEURS CAR CES REGIMES MEURTRIES, NON SEULEMENT ILS NE LES ONT JAMAIS COMBATTUS, MAIS ILS S'EN FONT LES COMPLICES PAR LEUR SILENCE COUPABLE. LA GAUCHE EST-ELLE UNE SEULE FOIS DESCENDUE DANS LA RUE POUR PROTESTER ET SOUTENIR DES PEUPLES VICTIMES DE REGIMES TERRORISTES SANGLANTS DE GAUCHE. LES OUVRIERS DE BERLIN-EST (1953), CEUX DE POZNAN ET AILLEURS ONT ETE MASSACRES DANS L'INDIFFERRENCE GENERALE DE LA GAUCHE. DE PLUS, L'EPURATION SOCIALE NE LES DERANGE PAS!!! PENDRE UN CAPITALISTE, FUSILLER UN PRETRE, AFFAMER JUSQU'A LA MORT UN PAYSAN QUI NE VEUT DEVENIR LE SERF DU KOLKHOZE, DEPORTER DES ELEMENTS DOUTEUX: TOUS CELA NE CHOQUE PAS LES "PROGRESSISTES". ET C'EST POUR CELA QU'A CHAQUE FOIS, LA REVOLUTION PROVOQUE LA MISERE ET LA TERREUR POUR LE PEUPLE!!!

C'EST POUR NE PAS ETRE ACCUSE DE CETTE COMPLICITE BIEN REELLE AVEC DES DICTATURES SANGUINAIRES QUE LA GAUCHE ORGANISE UN TERRORISME INTELLECTUEL EN ACCUSANT DE FASCISTES DES PARTIS ET DES GENS QUI NE LE SONT PAS TOUT EN NE DENONCANT PAS LES VRAIS FASCISTES. CETTE IMPOSTURE PERDURE DEPUIS 70 ANS!

A Genève, les squatters sont soutenus par la gauche et les Verts. Sous prétexte qu'ils seraient des artistes, une frange de parasites s'arroge le droit d'occuper des immeubles et mener des activités illégales: de l'ouverture de restaurant jusqu'à la vente de substances illicites. Avec une telle mauvaise foi, cette prétendue avant-garde se prétend victime (de quoi?) pour mépriser les décisions de justice et agresser la force publique. Se prétendent-ils au-dessus de la loi? Oui, car sous l'apparence de vouloir passer pour des victimes du capitalisme, ce sont eux les vrai fascistes. Cette engeance a le bras loin: le rapporteur de l'ONU , création d'un observatoire de la police, les média les encensent (Tribune de Genève, RSR, TSR, "Genève à chaud" sur Léman bleu, Patrice Mugny et d'autres politiciens les soutiennent et interviennent en leur faveur, etc.).

Qui est le vrai fasciste?

Il y a deux choses certaines: Zappelli n'est pas fasciste et le voyou qui a tagé cette calomnie l'est!

6) Andreas Gross, l'homme qui veut faire tomber Christoph Blocher. Le socialiste zurichois publie fin août 2007 un ouvrage qui présentera un bilan impitoyable du conseiller fédéral UDC. Qui est Andreas Gross? Un affidé de Marx, Lénine, Staline et Co!

7) Mugny, ne pue pas! Le stalinot de la culture genevoise fait renvoyer ou démissionner tout ceux qui osent s'opposer à lui. Il liquide, en douceur, tout opposition à son pouvoir qui lui permet de régner sur 1300 fonctionnaires et la "culture" genevoise. Un artiste, un producteur, un intellectuel qui ne lui plaît peut changer de métier ou de canton! Il a même tenté de faire engagr sa compagne pour une sinécure, médiatrice au musée d'histoire des sciences!

Patrice Mugny a également fait un appel pour vandaliser les affiches électorales de l'UDC. Résultats:

Vandales anti UDC

8) L'Hebdo fait partie de ce opération. "Les dessous d'un affaire qui empoisonne la Suisse", en fait l'utilisation du licenciement du procureur de la Confédération pour calomnier Blocher. A L'Hebdo, la manipulation de l'information est constante! C'est l'hebdomadaire des bobos de gauche, de la gauche caviar sans oublier la gauche pétard! Fin novembre 2007, alors les accusations contre Blocher se sont révélées n'être que des calomnies, L'Hebdo publie 1/4 de page pour annoncer la nouvelle.

9) Le soldat Chérix monte au front…national :-). A Genève, il présente la quintessence de ses affabulations avec une claque du PSS qui constitue la majorité de la faible audience. On sent qu'il doit envier le succès de Blocher. Jaloux et aigri?

10) Comme par hasard, une plainte est aussi déposée en Valais. A quand à des mesures contre la langue rouge…

11) Meury, dont le fond de commerce est le pseudo-antifascisme, continue son numéro! Pseudo-antifascisme, car on n'a jamais entendu Thierry Meury s'indigner contre des régimes de gauches qui assassinent, déportent et affament le peuple. Ce pitre qui se prétend comique ridiculisait le pape Jean-Paul II à l'agonie, mais on attend qu'il fasse de même avec un leader musulman comme Ben Laden. Courageux! mais pas téméraire! (GHI du 12 septembre 2007)

«Nous sommes encore en démocratie». Pas comme à Cuba, paradis socialiste, pas comme en Chine que l'on feint de critiquer en oubliant que c'est un état socialiste, comme Thierry Meury le fait, et encore moins en Corée du Nord, dont le peuple, victime de famines récurentes, ne coupe pas son appétit et encore moins sa mauvaise foi!.A retenir de cette embrouille se prétendant humoristique, le rappel des déclaration de M. Couchepin sur le climat qui rappelerait le fascisme des années 1930.

12) Sans oublier la RSR (= la radio socialiste romande) et la TSR (= télévision socialiste romande), qui utilisent quasi toutes les ondes pour diffuser une propagande quotidienne anti-Blocher. Un service public, en fait privatisé, car il est au service d'une cotterie pour diffuser de la propagande socialiste tout en protestant de son éthique et de son indépendance. Quels hypocrites! Et en plus, la gauche ose faire croire que les média, malgré l'emprise quasi totale qu'elle y exerce, seraient asservis aux intérêts du capitalisme financier et/ou industriel.

Et l'intervention d'Oskar Freysinger dans commentaire.com.


Aux crétins malfaisants qui ferait croire que ce site serait pro-udc alors qu'il est pour la vérité, aux «idiots utiles» qui croient que Lénine auparavant, ou les frères Castro aujourd'hui, seraient des amis du peuple alors qu'ils ne sont que des parasites vivant aux crochets du peuple, que ces imbéciles qui ont gobés ces mensonges collosaux se taisent et gardent leur excréments pour eux.

Retour